mercredi 4 février 2015

Le chien, la Loire et Les canards

J'ai un chien.

Un bon gros toutou à sa mémère. Un pas de race. Enfin, si! c'est un Bourbon! Un pur croisé chien errant réunionnais. Moitié berger allemand, moitié labrador, moitié cabot.
Il ne ferait pas de mal à une mouche. Les mouches, les vraies avec leurs ailes et leur fzzz sont bien trop rapides. Les autres mouches, les grosses mouches à 2 pattes, faut voir. 
On a un rituel tous les 2 en ce moment, on se fait notre petite balade sur les bords de Loire. On choisit un circuit pas trop fréquenté histoire de laisser tomber la laisse et on s'extasie sur la nature. Moi le nez sur les futures noix, mûres ou prunelles et lui la truffe collée sur l'herbe, herbe apparemment banale, mais qui, à en juger par l’intérêt qu'elle suscite, doit au moins être fourrée à la croquette.





T'as remarqué lecteur, le toutou à sa mémère a un collier de force, ne t'en offusques pas, Monsieur a une forte tendance à vouloir me promener en laisse plus que je ne le promène. Il joue les GPS et il faut le suivre. Donc on rétablit l'équilibre et ça n'a pas l'air d'être d'une efficacité énorme, il m'arrache toujours l'épaule à chaque fois qu'il a décidé que c'était ce buisson, là, à 10 m, le bon. 
Mais qu'est ce qu'il est beau mon GPS! un rien l'habille mon Jazz!





La Loire à cette époque là est très jolie. La décrue continue son oeuvre et dévoile des îlets éphémères, des bandes de sable, des plages... on ferait presque trempette. Moi j'hésite, je ne suis pas sure que ce soit hyper propre mais lui, ni une ni deux, et que je te lape cette eau fraîche, et que je te patauge dans la vase... On s'en donne à cœur joie. Il court, je l'appelle, il revient " bon chien"
Portée par cet élan de complicité, je lui lance une branche " va chercher".

D'habitude, il s'en cogne la truffe de mes lancés de bâtons, mais là stupeur, éclaboussures, il saute avec entrain, vers le bout de bois flotté...

Mais! euh attend! le bois flotté il fait un drôle de bruit là, un coin coin coin pas commode, et merdddeuuu un canard! 

Et là tout à coup je passe de la balade en amoureux à la course poursuite Benny hill.
Le canard entraîne, dans l'eau, derrière lui, le chien, et derrière le chien, moi, qui court sur les berges.

   Moi : "viens iciiiiii"
 Le canard: " coin coin coin"
 Le chien: "plouf plouf plouf " 

Super l'ambiance champêtre.
D'autant que là, tout ce que j'arrive à produire comme son autoritairement stoppant ce sont des vocalises suraiguës. Je ne sais pas siffler, enfin si, mais sous ma douche et mes sifflements sont plus proches du ptit cri de moineau tombé du nid que du  ssffsiiiiiu du maître chien, et là franchement c'est pas le moment de faire des tests.
Les canards, oui ils sont 2 maintenant,les bougres, tout ce qu'ils veulent c'est éloigner le monstre de leur nid. 
La technique est simple, je fais un boucan du diable pour détourner l'attention, j'imite Orville l'albatros de Bernard et Bianca (je fais comme si je ne savais pas voler quoi), je rase l'eau à coups d'ailes et j’entraîne le quadrupède le plus loin possible. Sur 100 m, 200m, 300m et je reviens et je recommence, il va se fatiguer l'abruti à poils.
Bon là on est 3 à penser que ce chien n'est plus mon pépère à moi mais une salet...de.. couil.. d'abruti.

Ça a duré 1 heure et demie le bal. Les joggeurs s’arrêtaient pour voir ce chien ridiculisé par les canards au milieu de la Loire. A intervalles réguliers planquée sous les arbres je poussais méchamment un " Jaazzz, iciii" 

 Parenthèse: Heureusement qu'on ne l'a pas appelé tupuducu notre septième  merveille du monde à quatre pattes. C'est un peu son surnom tupuducu, et pour cause, il nous lâche des trucs pas possibles qui font que nous, les bipèdes installés en rang d'oignons dans le canap, on se croirait sur un circuit voiture, Allez tous ensemble: virage à gauche, pouahhh! 
 Mais Là maintenant tou suite je me vois mal hurler des "tupuducuuuu iciiii " en plus. Bref!

 Lui de temps en temps, il me regardait et repartait de plus belle. J'ai du faire 300 fois le chemin entre le point A et le point B où je pouvais le voir. 
Heureusement, à un moment les canards ont lâché l'affaire. J'ai sorti l'artillerie: tapage de cuisse,  viens ici, alllllez, viens, viens...

La queue entre les pattes, trempé comme une souche, tête basse, langue pendante, il est enfin venu. Même pas eu le courage de s'ébrouer. Remarque valait p'tet mieux parce que vu mon humeur, vas y, qu'une seule goutte d'eau sale me touche et tu vas voir!
On est reparti en se faisant la gueule, sans dire un mot, la laisse courte, au pied!, mes bensimon ravagées par le jus puant qui gouttait de son poil.

Cette fois c'est décidé, Un: Inscription d'office à l'école du chien ( et du maître! Oui ça va je sais! pourquoi tu crois qu'il n'a pas pris une roustinette mon cavaleur, je le sais que je suis fautive, n'en rajoute pas!) et Deux: j'apprends à siffler. 
Et tiens je suis bonne fille, je te donne le mode d'emploi:

  •  Fais avec ta langue comme si tu disais lalalala, langue recourbée vers le palais près des dents du haut, 
  • rentres tes lèvres vers l'intérieur, 
  • tu prends tes deux petits doigts et tu refermes les autres,
  • tu les fais se toucher juste par le bout en les rapprochant en V et tu les mets à la bouche,
  • le bout touchant ta langue recourbée vers le haut tu refermes la bouche
  • et là, tu souffles pas trop fort  
  • et tu joues sur l'inclinaison de tes doigts pour arriver à faire un son correct.
  • Le souffle ne doit s'échapper que par l'espace entre tes deux doigts, le reste de la bouche doit être étanche.
  • Idéalement, tu dois avoir tes deux mains de part et d'autre de ta figure, tu dois pouvoir toucher tes lobes d'oreilles avec tes pouces


Cet article publié une première fois en juillet 2013 a été recopié collé aujourd'hui dans le cadre du rendez-vous mensuel « En France aussi » initié par  Voyage FémininLa Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs.
Le thème de ce mois de février est "nos amies les bêtes", en remettant le nez pour la première fois depuis 3 mois sur mon blog, je suis tombée sur ce billet, il était parfait pour ce rendez vous que j'adore, alors hop ni une ni deux, reblogué mais pour me faire pardonner je vous en prépare un autre pour ce soir.
Nan mais! absente depuis trop longtemps, je peux bien me décarcasser un peu quand même ;)
.
 en France aussi Fan page

29 commentaires:

  1. Ah ah, qu'est ce que tu m'as fait rire !!! Alors ça marche le dressage du chien et du maître ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moyen moyen il me mène toujours par le bout du nez

      Supprimer
  2. je me disais bien que je l'avais déjà lu :D et on aura 2 billets pour le prix d'un :) cool !!

    RépondreSupprimer
  3. Dis donc il est magnifique ton toutou !!!Quelle robe splendide ;-)
    Par contre euh.... il n'en fait qu'à sa tête hé hé hé, ça me plait ça !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Il est superbe, ton chien !
    Et les promenades au bord de la Loire doivent être bien agréables... sauf lorsque vous rencontrez des canards ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est chouette, et je me méfie depuis, mais maintenant je sais qu'il revient

      Supprimer
  5. J'ai bien rigolé en lisant ton article !
    Sacré Jazz ! Beau toutou dis donc ^^ et têtu avec ça !

    Moi j'ai un lapin... Ceci dit, il ne m'obéit pas beaucoup plus. Le seul avantage, c'est que je ne risque pas de le voir poursuivre des canards ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha c'est sûr. remarque ça ferait un super sketch le lapin qui court dans la loire à la poursuite du canard ;)

      Supprimer
  6. Très drôle ! Et les images de la Loire m'ont rappelé de bons souvenirs d'enfance : les parties de pêche et les balades avec mon grand-père et... son toutou !
    Merci pour ta participation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. contente que les pitreries de mon chien ait fait ressurgir des souvenirs

      Supprimer
  7. Rien que pour avoir le plaisir de faire des promenades avec lui, j'aimerais avoir un chien en fait :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors un conseil ne pas louper l'étape dressage :) nous il avait deux ans quand il est arrivé chez nous, les bonnes habitudes étaient déjà prises

      Supprimer
  8. je me disais bien que ça me disait quelque chose... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais quelle mémoire! ça date juste d'un an et demi! peux même plus faire ma feignasse tranquille alors?

      Supprimer
  9. J'adore, j'ai eu l'impression de lire les premières pages d'un roman. Du coup je suis déçue que ça s'arrête là, à moins qu'il y ait une suite en prévision. Oui, tu as vraiment des talents d'auteur, et humoristique en plus de ça. Heureusement que tu n'avais pas un RDV ce jour là où tu as promené ton chien. En tout cas merci pour ce très bon moment au bord de "ma" Loire chérie...

    RépondreSupprimer
  10. merci c'est adorable mais c'est plus un coup de bol qu'autre chose, j'ai commis bien des billets bof aussi :)
    dis donc mon com n'est pas passé chez toi. je disais que j'étais étonnée de ne pas avoir vu de billet de ma consoeur de pâté aux prunes ;) jusqu'à ce soir. mais surtout que comme toi ce que je prèfère ce sont les animaux en liberté!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si, rassure toi, il est passé ton com. C'est juste qu'hier je me suis absentée pour le reste de la journée après avoir publié mon article, et du coup je n'ai pas pu valider les commentaires tout de suite... Je te laisse lire la réponse sur le blog...

      Supprimer
  11. Ben le toutou à sa mémère, il est trop beau !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai bien rigolé avec ton histoire :-)

    Cela me rappelle une petite anecdote avec Lutin, notre 1er westie. Nous nous promenions dans un parc où il y avait un étang entièrement vert (recouvert d'une sorte de vase) et sur lequel se promenait un cygne ... on ne voyait pas l'eau et on avait l'impression que le cygne glissait sur cette étendue. C'est la 1ère fois que Lutin en voyait un et comme nous le promenions sans laisse il s'est mis à la poursuite du cygne en se jetant sur ce qu'il croyait être de la terre verte mais en fait il a plongé ! Ni une ni deux j'ai dû courir de suite sur le bord de l'étang pour l'attraper par le cou ... lui qui était alors bien blanc en début de balade en est revenu tout vert et trempé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hahaha c'est tout à fait le genre de truc que pourrait faire Jazz, ce qui m'impressionne c'est que la Loire est dangereuse. lui qui ne voulait jamais allé dans l'eau à la Réunion, il se révèle être un excellent nageur, heureusement

      Supprimer
  13. Beaucoup aimé cette ballade en bord de Loire, j'étais avec toi tout le long là. Et ton chien m'en rappelle un autre : celui de mes parents. Il a le même collier qui effectivement ne sert à rien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas sure qu'il y ait un collier efficace avec lui. ;)

      Supprimer
  14. Bon chien, Jazz, bon chien !! :D
    Il est beau le bougre en plus, mais ça ne l'excuse pas de t'avoir fait courir dans tous les sens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pas joli joli de se moquer dame Sev :D

      Supprimer

un petit mot? Noubliez pas de cocher M'informer pour recevoir les réponses à vos commentaires.