mardi 20 mai 2014

quand l'amour prend un sens unique




Il ne t'aime plus. Il a décidé, il hésite, ne sait plus, ne veut plus parler, t'envoie des messages pour savoir où tu es, ce que tu fais, il faut que tu viennes, il faut que vous discutiez et puis il te prend dans ses bras pour te dire que ses bras là ne seront plus jamais les mêmes pour toi.

Et toi, toi, tu es anéantie, abasourdie, si triste, si pleine d'amour pour lui. Tu te raccroches à des lambeaux d'espoir. Tu veux croire que tu peux le retenir. Tu pardonnes tout. Ce n'est pas si grave. Tu peux l'aimer pour deux. Ensemble vous pourrez tout reconstruire. Tu vas te réveiller, ce n'est qu'un mauvais rêve. Mais pourquoi est ce si douloureux? Pourquoi as tu si mal? Tu as besoin de ses bras, encore un peu, tu es si bien quand il est là.


Et moi, moi, je ne suis pas là.
Je voudrais pouvoir te prendre dans mes bras, te dire que tout va bien se passer, qu'il suffit de souffler doucement sur la blessure pour que la douleur s'éloigne. Comme quand tu étais petite. 
Mais tu n'es plus une petite fille. 
Tu es une jeune femme magnifique et cette histoire est la vôtre. 
Vous seuls pouvez décider du chemin.
Un jour la douleur s'atténuera et finira pas disparaître. Comme elle l'a déjà fait pour d'autres peines, d'autres épreuves que tu pensais insurmontables. 
Un jour tu regarderas ces moments et tu t’apercevras que tu n'as gardé que les bons souvenirs.

Mais surtout, tu sais, que quoi qu'il arrive je suis là et je le serai toujours. 

When you wake up, visualize a happy thought. Take a breath in, and blow. Allow your worries for the day to be blown away by the positive thoughts for your day. Remember, "One positive thought in the morning can change your whole day




19 commentaires:

  1. Que c'est dur de les consoler à distance, et de les voir apprendre la vie!

    RépondreSupprimer
  2. Elle est encore petite la mienne... mais j'appréhende déjà ces moments-là qui arriveront immanquablement... c'est difficile de se le dire, quand on est jeune et quand ça arrive, mais on survit, on survit toujours à ça... on se remet et on se reconstruit, plus forte, plus grande, plus sûre de soi... ces moments-là font partie d'une vie et ils font qu'on devient une chouette personne (enfin une encore plus chouette qu'on est déjà ^^ dit la nana qui s'est pris de belles grosses gamelles sentimentales mais qui n'a aucun regret ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui elle sera plus forte dans quelques temps. elle l'est déjà , elle m'impressionne.

      Supprimer
  3. Transmets-lui des chaudoudoux de ma part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des chaudoudous c'est tout ce que je peux faire, et ça je ne m'en prive pas ;)

      Supprimer
  4. oh la pauvre, qui pense pouvoir aimer pour deux, on manque trop d'amour quand on aime pour deux, l'absence est plus grande encore quand l'objet de ton amour est là devant toi, immense d'indifférence.
    Je te fais plein de bisous et une pensée pour elle.
    Mes filles sont jeunes encore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est vrai mais ce n'est pas le moment que moi je le lui dise. Et puis il faut sans doute en avoir fait l'expérience pour le comprendre vraiment. On guérit toujours d'une peine d'amour mais c'est un travail qu'on fait seul pas sur les conseils des parents.

      Supprimer
    2. j'avoue, ma mère m'a dit de belles vérités et je ne l'ai pas écoutée, tellement sûre de moi et de l'âme de mon amour (connard !)
      bisous

      Supprimer
  5. Une grosse pensée pour elle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, les bonnes ondes c'est toujours bon à prendre

      Supprimer
  6. Rhooo :(
    Si elle savait qu'il y en d'autres mais qu'elle en sortira plus forte !!
    J'imagine comme ça doit être dur pour toi de la savoir si loin dans un tel état !
    Plein de pensées pour elle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme quand ils sont petits, on voudrait avoir mal à leur place, absorber leur douleur pour les soulager et oui être chacune d'un coté de la planète ça n'arrange rien. ça accentue le manque et le sentiment d'impuissance pour moi. Mais elle est costaud, elle fait face.

      Supprimer
  7. Tes mots me parlent et font du bien, et c'est ce qu'on envie de dire a toutes les filles qui se retrouvet un jour le coeur brisé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand notre coeur se brise on est anéantie, on a le sentiment que tout notre monde s'effondre et effectivement il s'effondre et ça fait mal. Mais ce qu'on a du mal à entrapercevoir dans ces moments là c'est que notre monde a cette étonnante faculté de revenir à la vie quoi qu'il arrive. ;)

      Supprimer
  8. Cest cruel les peines de coeur, courage à elle <3

    RépondreSupprimer
  9. J'espère pour elle que ça vas aller.

    Celui qui fait ça à mes filles, je lui casse la gueule (comment ça, ça ne se fait pas ? :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bien un truc de mec :), c'est à quelque chose près ce qu'a dit dit son papa quand il l'a appris mais non ça ne se fait pas, il fait comme moi il se contente d'être là.
      Ah, la relation père-fille, il y aurait beaucoup à dire ;)

      Supprimer
  10. c'est terrible de voir son enfant souffrir. c'est terrible cette impuissance à ne pouvoir empêcher ça. Savoir que ces douleurs font grandir, évoluer, n'est même pas réconfortant... plein de bises.

    RépondreSupprimer

un petit mot? Noubliez pas de cocher M'informer pour recevoir les réponses à vos commentaires.