jeudi 9 janvier 2014

la patate au lait

La pingsheuse ce matin ayant sur sa face le sourire, 
Bien posée sur son canapé, 
Prétendait arriver sans encombre sur facebook. 
Légère et chaudement vêtue elle allait à petits clics ; 
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile, 
Cotillon simple, et chaussons chaussettes. 
Notre pingsheuse ainsi troussée 
Comptait déjà dans sa pensée 
Tout le prix des ses stats, vues et notifications, 
Jetait un coup d'oeil sur le mur des zamis ; 
La chose allait à bien par son soin diligent.
blabla communs, photos et divertissement
soudain par un signal furtif son oeil fut averti . 
Il m'est, se dit-elle alors, facile, 
De répondre présente à l'invitation : 
Fédora la bien habile, 
avait posté, non pas un cochon. 
mais sans aucune raison une patate ; 



elle était ma foi de grosseur raisonnable : 
"Parce que j'ai trouvé ça rigolo, 
Et qui jouera le jeu, qui le reprendra en son étable?"
Vu le prix que la pingsheuse accorde aux patates, 
Que ne le verrait elle point sauter au milieu du troupeau ? 
La pingsheuse là-dessus saute aussi, transportée. 
et aussitôt la patate sur son mur affichée.
Hélas personne ne reprend à son tour le défi
la patate, seule dans son coin, dépérit
; adieu veau, vache, cochon, couvée ; 
La dame de ces biens, quittant d'un oeil marri 
Sa fortune ainsi répandue, 
Va s'excuser à son mari ( oui bon en vrai il s'en fout le mari de la pingsheuse mais c'est La Fontaine qui le dit , il faut toujours un mari pour aller s'excuser de ses fautes)
En grand danger d'être ignorée. 
Le récit en farce en fut fait ; 
On l'appela la patate au lait. 

Quel esprit ne bat la campagne ? 
Qui ne fait châteaux en Espagne ? 
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous, 
Autant les sages que les fous ? 
Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux : 
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes : 
Tout le bien du monde est à nous, 
Tous les honneurs, toutes les femmes. 
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ; 
Je m'écarte, je vais détrôner le Sophi ; 
On m'élit roi, mon peuple m'aime ; 
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant : 
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
Bref... personne n'a voulu de ma patate 
Je suis gros Jean comme devant. 

et oui La Fontaine t'as pas tort, je ne suis pas très avancée avec ma publication solanacée mais tiens au fait, si un jour tu pouvais m'expliquer cette expression!?!  "gros Jean comme devant"
Tu veux dire que Jean a un gros bidon, qu'il a plus de ventre que de fesses et alors? Il n'est pas le seul, Pierre aussi. Mais on ne dit pas je suis "gros Pierre comme devant" 
Et ça n'a rien à voir avec la laitière. A moins que...  les yaourts, la crème fraîche, le fromage... mais oui c'est ça le fromage... ça fait grossir. Woua dis donc t'étais nutritionniste avant l'heure toi.
 Bon ceci dit les patates aussi ça fait grossir.
Mais va savoir pourquoi les patates ça plait aux blogueuses. plus qu'aux zamis facebook en tous les cas, ceux là  doivent me prendre pour une dégénérée du bulbe avec mes publications douteuses. 
Alors Jean écoute moi bien je te parie que les blogueuses vont partager cette patate sans aucune raison valable.

Et vous là, les blogueuses, vous n'allez pas laisser ce pauvre féculent tout seul, vous le prenez, vous le collez sur vos blogs et vous lui inventez une histoire.

Sinon!!! je ferme mon blog! Na!!
parce que la douceur, la gentillesse ça va bien 2 minutes, y'a que la menace qui marche.
pas de bras pas de chocolat!

mais quand même...la bise Elise!!  ;)

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. merci d'avoir sauvé mon blog Axelle. Oufffff et une patate de partagée sur book book , une!
      et j'attends impatiemment l'histoire de ta patate sur ton blog maintenant ;)

      Supprimer
  2. Et après ça c'est moi qui suis totalement barrée ?... Mouais... t'es pas en reste hein !... Mouahahha ! Je te fais ça... bon peut-être pas aujourd'hui... mais ça me fait marrer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et merde c'est contagieux, c'est le souffle et les murmures ça propage des virus ;)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. ouais c'est bon la folie!!! et puis d'abord c'est pas moi qui ai commencé à lancer cette pauv' patate sans aucune raison, hein!

      Supprimer
  4. Quelle magnifique prose patateuse ;)

    RépondreSupprimer

un petit mot? Noubliez pas de cocher M'informer pour recevoir les réponses à vos commentaires.